Les légumineuses: les plus solides aux changements climatiques

Les légumineuses sont plus solides que la plupart des autres plantes cultivées et résistent aux événements météo extrêmes, inondations et sécheresse, là où les autres cultures meurent. Elles sont un David intrépide face au Goliath des ravages dus aux changements climatiques. 

Les scientifiques du monde entier constatent que le climat change rapidement, essentiellement en raison des activités humaines qui émettent du dioxyde de carbone et d’autres gaz à effet de serre dans l’atmosphère. La production agricole (l’agriculture proprement dite, la foresterie et l’élevage) émette près d’un tiers du CO2 produit à l’échelle mondiale. L’agriculture est ainsi le principal coupable des changements climatiques tout en étant la principale victime. La réponse permettant d’atténuer les changements climatiques, de s’y adapter et d’en amortir l’impact porte un nom: les légumineuses.

L’eau est un élément vital pour les agriculteurs pauvres qui tirent leur subsistance de terres arides. Les légumineuses ont besoin de moins d’eau que les autres cultures pour grandir, ce qui signifie qu’elles sont particulièrement adaptées aux terres arides où la majorité de ces paysans pauvres vivent. Certaines légumineuses comme le pois bambara peuvent pousser dans des zones marginales où les paysans n’arrivent à rien faire pousser d’autre. 

 

type article: 
Actualités
Secteur Agricole: 
acteurs regionaux: