Atelier de Restitution Nationale des formations en formulation des projets agricoles en liens avec les changements climatiques

Pour réussir une bonne pratique d’adaptation, il faut mettre en place un mécanisme qui permette à tous les acteurs de pouvoir disposer de toutes les informations sur les questions de changements climatiques de façon générale et celle relative à l’adaptation en particulier en s’appuyant sur un système de réseau approprié.

Ainsi, dans le souci de mener une réflexion approfondie pour la mise en place d’une plateforme nationale d’échanges et d’information, il a été organisé du 31 Mars au 1er avril 2016 à l’hôtel Saint Georges à Tsevié, un atelier de concertation pour la mise en place des groupes de travail national et régionaux sur les changements climatiques. Cet atelier devrait servir de cadre de restitution des formations de l’ARAA organisées à Dakar et à Abidjan, respectivement du 20 au 25 novembre 2015 et du 22 au 26 février 2016. Le groupe de travail devrait orienter essentiellement son objectif dans la mobilisation des financements surtout dans le cadre des changements climatiques.

Les participants

Etaient présents à l’atelier, trente-huit participants dont 11 femmes qui représentent différentes structures de l’Etat, des organisations de la société civile(les faitières) et d’autres partenaires.

Recommandations de l’atelier

A l’issue des travaux, sessions et plénières suivis de débats, les recommandations suivantes ont été formulées dans un esprit de concertation :

  • renforcer le cadre de partenariat entre le Ministère de l’Agriculture de l’élevage et de l’Hydraulique et la Direction Générale de la Météorologie Nationale (DGNM) en vue de la facilitation à l’accès des données météorologiques.
  • Impliquer d’avantage les ONG et les organisations de la société civile particulièrement les faitières dans l’élaboration des divers projets.
  • Le secrétariat technique soit porté par la DPPSE du Ministère en charge de l’Agriculture
  • La forme juridique de l’arrêté du groupe de travail à mettre en place soit  arrêté interministériel
  • Le groupe de travail ait en son sein des commissions de travail dont l’articulation, le type, la composition seront définis dans le règlement intérieur qui sera rédigé à cet effet.
  • Les documents issus de seront partagés à l’ensemble de tous les acteurs présents à l’atelier
Date: 
2016
Lieu: 
Lomé, Togo
Pays Membres: 
Togo